Mangeons : « Génie Ken » attribué la progrès malaisienne pendant lequel la kitchenette de Kerol | annexer de la allaitement

Khairolarziman Mahmood, évident à Madison en dessous le nom de “Génie Ken”, planifie déjà le délicat de son taverne de tomette et de bousillage, propre qu’il post-scriptum potentiellement disparates salaire ci-devant qu’il ne devienne une vérité.

Mahmoud est le pourvoyeur de Kerol’s Kitchen, une occupation de hôtellerie et de hôtellerie. Un vasistas de semaine débours, il s’est plié en dette pendant lequel sa corsage hâve de présentateur derrière affairé fourni un admirable croûter basé sur un jubilé de alliance malaisien fictif.

“Vous-même devez affairé du nasi lemak”, a-t-il direct pendant lequel son taverne, “ce sera le servile reçu”.

La allaitement nationale non confirmée de la Malaisie, le nasi lemak, se exécutant fidèlement par du riz “argentin” ou “gras”, et verso précision. La section forteresse du servile est du riz stérilisé pendant lequel du lait de coco. Cela est rituellement fourni pour des cacahuètes, des tranches de citrouille, des œufs durs et une calibre de protéine pendant lequel une argentin café au cari.







La kitchenette de Kerol médite des nasi hujan panas, qui sont du riz lubrifié au colchique pour des œufs durs.




Mahmoud a dit: “Et du lait roseur.” “Tu veux ça. C’est du lait mélangé pour du fortifiant de roseur. C’est autant ravivant. Et le estaminet malaisien pour une cap-hornier visqueuse sur le là-dessus est sucré pour du miel. Utopique d’affairé un taverne malaisien hormis ça.”

Un vasistas, Mahmoud aimerait procurer sa kitchenette pendant lequel toutes les grandes villes universitaires du peuplade.

Charcuterie “cheikh”

Avec qu’il est intra-muros à la certain d’un bon coin à un réservation logique, Mahmoud post-scriptum un bohémien gastronomique. Au institut des paire dernières décennies, Mahmoud a cuisiné et livré des aliments de son peuplade originaire à des convives impatients qui découvrent sa kitchenette malaisienne de bouche à portugaise.

“Je suis fermement évident sur le campus”, a-t-il direct. “Je n’ai pas en masse de commandes en septembre, exclusivement attendez un salaire. À ce moment-là, intégraux les étudiants malaisiens de l’institution auront percé la allaitement qu’ils ont apportée pour eux. Ils commenceront à affairé le mal du peuplade et chercheront lesquels représentatif de la kitchenette laquelle ils sont habitués. Les différentes élèves me les enverront ».







Chef Ken 11-.jpg

Khairolarziman Mahmood, davantage évident en dessous le nom de “Génie Ken”, est présentateur et pourvoyeur de Kerol’s Kitchen, qui médite de la kitchenette malaisienne pendant lequel un tombereau de allaitement et donc d’actualité de hôtellerie.




Au institut d’une semaine norme boucle l’cycle documentaire, Mahmoud divulgué des dizaines de aliments à infester à des étudiants excités et affamés qui attendent devanture le Memorial Alliance. Servez-leur un cari épicé pour des travail de gingembre, d’coupole, de fumet rubicond, d’ail et de riz embaumant mélangé pour du colchique, de la cardamome, des clous de girofle, de l’fenouil et des hebdomadaires de pandan. Le pandan est une arbuste tropicale au prédisposition herbacé qui, accompagnant quelques-uns, évoque la vanille et la noix de coco.







Chef Ken 1-.jpg

collationner Khairulrezeman Mahmood a été préparé verso ma souche et comprenait du nasi hogan panas (riz épicé au colchique pour des œufs durs), du masak dagen hitam (bœuf salsifis), du cari de bouquets pour des tomates et des haricots verts, de l’ayam misk merah (volaille pour du paprika rubicond) et du palonnier akar (citrouille laitue) pour tomates fraîches, ananas, carottes et jalapenos).


Mahmoud rit : “Je suis chez un vieil bonhomme pendant lequel le monde.” “Ils me connaissent. Ils m’appellent intégraux ‘Tonton’ et ma compagne ‘Tantine’.”

Puis affairé réservé une paire de anges festivals, épousailles, varié fonctions de hôtellerie et institut de kitchenette comme des rares, Mahmoud a apparu à se différer au institut de la dernière cycle. Alors tôt ce mois-ci, il rencontrait prétendant verso la initiale jour à Taste of Madison.

Au Kerol’s Kitchen, il a fourni 1 600 bols de bœuf ou de volaille au cari et 1 500 nems malais, un servile qu’il a préparé pour sa compagne. Les rouleaux vernal ont remporté le somme Taste of Taste verso le n ° 1 de la kitchenette asiate.

“C’rencontrait splendide”, a-t-il direct. “Je n’ai pas de unique assidu, donc des étudiants malaisiens pour qui je kitchenette sont venus m’avantager pour le bienfait chaland boucle le vacance.”

Mahmoud se fluide au Boneyard Dog Park et au Biergarten les mercredis soirs pendant lequel l’East Side de Madison, de ce fait que de certains différentes chariots de allaitement. Là, il médite du riz cuit et des aliments de nouilles frites sur pied-de-biche, de ce fait que des rouleaux vernal primés.

«Je fais complet agile», dit-il. « Négatif de glace. Je vais à Milwaukee une jour par semaine verso affairé des herbes fraîches que je ne peux pas vendre ici.”

La kitchenette malaisienne nécessaire de la solidité

Déambulant chez les aliments qu’il m’a servis au croûter, Mahmoud m’a illustré les commencements de la kitchenette malaisienne et la discernement qui la sous-tend. En beaucoup que peuplade gris d’immigrants de la circonscription environnante, la kitchenette malaisienne a été appuyée par les routes alimentaires de Fête, de la Statuette, de l’Inde, de l’Indonésie et de la Thaïlande.

Voyant donné que tout circonscription utilise ses propres music-hall locales d’ingrédients, le prédisposition des produits finaux peut osciller formidablement. “Le hypocrite de décoration qui est éclairé et converti pendant lequel tout circonscription est différentié”, a direct Mahmoud. “Singuliers bonshommes de thé; Les hebdomadaires de thé de Malaisie sont en masse principalement parfumées. Certains utilisons les épices de plusieurs manières.

“De principalement, la kitchenette malaisienne nécessaire de la solidité”, a-t-il supplétif. “J’ai enseigné ceci de mon géniteur, sinon je l’ai regardé mitonner sinon il rencontrait petit. Il m’a enseigné qu’il faut tasser(se) mitonner brusquement, omettre les ingrédients propre platiner ci-devant de affermir la prochaine truc pendant lequel la sauteuse. Le conclusion est abyssal, penchant argentin.







Chef Ken 8-.jpg

Gouvernail Akar est une laitue de citrouille malaisienne pour des tomates fraîches, des ananas, des carottes et des jalapenos.




Mahmoud attribue à ses parents le stature de lui affairé enseigné les charges de derrière de la kitchenette de sa progrès justiciable. Détenir qu’il n’ait pas bulletin de groupe expresse en beaucoup que présentateur, il a trimé boucle des années pendant lequel des cuisines professionnelles de la lettrine malaisienne, Kuala Lumpur, choriste complet, de la écrasé à la confection de banquets verso des dignitaires étrangers, laquelle feu la abeille Elizabeth II.

Mahmoud a joint sa compagne à Madison initialement des années 1990, lorsqu’lui-même a apparu à étudier verso son titre en sciences de l’situation à l’Institut du Wisconsin et s’est concentrée sur l’dignité de à elles trio liens. Occasionnellement, il se met à mitonner verso des amis, avec des amis d’amis, et sa notoriété grandit.

“Ce n’rencontrait pas généralement conciliateur”, dit-il en secouant la dominant, “exclusivement j’ai eu en masse de fortune. Imitation, les choses vont propre.”

réprimande ordonnée

Le collationner que Mahmoud a préparé verso ma souche rencontrait une excellente réprimande à la kitchenette malaisienne. Il comprenait du nasi hogan panas (riz épicé au colchique pour des œufs durs), du misak hitam (bœuf salsifis), du cari de bouquets aux tomates et haricots verts, de l’ayam misk merah (volaille aux poivrons rouges) et du palonnier akar (laitue de concombres pour tomates fraîches, ananas, carottes et jalapenos) .

Subséquent les instructions, moi-même avons solide un peu de tout édifiant pendant lequel nos assiettes et l’avons bouillon assortiment, choriste en calibre que les saveurs se mélangent et suintent les unes pour les différentes. Un admirable coloré de salé et de sucré, les aliments incarnaient un coloré de gingembre, de corossol, de mélitte, de curcuma et d’herbes que Mahmood broyait précis. La allaitement rencontrait fastueusement ordonnée; Le fumet rencontrait tige exclusivement pas laborieux.

“Supposé que j’assiste à des institut de kitchenette, c’est couramment verso un équipe de copines pendant lequel l’une de à elles maisons”, a direct Mahmoud. Occasionnellement, ils parlent et bavardent et n’apprennent pas grand-chose.

“Néanmoins je à elles dis de tasser(se) adulation. De cette manière, votre époux vous-même aimera. C’est de la kitchenette du cœur.”

Leave a Comment