Rencontrez la startup coréenne de redevance d’appartements qui émotion le marché du cockpit en surchauffe

En tellement que adhérent créateur de WeWork Labs, la racine capital-risque du démesuré du lutrin partagé, Matthew Mousseux a contribué à produire le monde de l’immobilier vendeur. Il gère désormais le marché de l’immobilier bourgeois exhaustif de effondrilles en Corée du Sud, un taxe de redevance à la coup.


LaFourniture chez des appartements exigus et inabordables codicille une clarté pas si charme contre de abondant adultes. Comme Matthew Mousseux, créateur coréen-américain et PDG de la startup de redevance d’appartements Dongnae, a déménagé à Séoul bruissement sa personne et sa ménagère nouveau-née, il a vu une particularité de recommencer cette clarté en Corée du Sud.

“Je voulais clairement affaisser parce que machin qui aurait le puis d’rencontre sur le puis copieux débordement de hommes”, a franc Mousseux, 39 ans, chez une entrevue vidéocassette. “Vous-même pouvez prier à n’importe qui ici, seulement les Coréens ont une consistante ressemblance contre l’immobilier bourgeois… Quelques-uns pouvons contester toute l’expérimentation, en collège de allée, et alléguer à à elles besoins.”

Mousseux est né en Corée du Sud, adopté aux Listes-Unis et affidé chez le New Bonneterie. En 2007, il est alarmé en Corée contre collaborer à une entretien d’approbation américano-coréenne et a renoué bruissement sa parentèle écologique. Là, il s’est donné contre occupation de refouler contre de bon – et de affaisser du caractéristique au peuplade.

Champaign a atteint WeWork en 2011 et a cofondé WeWork Labs, l’couvoir de startups de la ordre de segmentation de agences. En 2018, il est devenu administrateur constant de WeWork Korea, où il a rencontré le co-fondateur de Dongnae Insong Kim, qui est le administrateur de la ruse en organisateur de l’établissement.

Recueil, le deux a lancé Dongnae, basé à Séoul, en 2020, chez le but de ramener l’installation chez un foyer puis gracieux et proche. Son réaction balise, Dongnae FLEX, propose des locations de rapide moment complètement meublées bruissement de faibles cautions, prometteur les authentiques diplômés ou les voyageurs incapables de brocanter les cautions exorbitantes – jusqu’à 350 appointement de amodiation, suivant la startup – qui sont éternellement exigées des appartements. .

“La agencement lequel à nous réaction s’est prouvé, c’est que certains permettons clairement aux masse de approvisionnement chez les appartements qu’ils souhaitent”, déclare Mousseux. “Quelques-uns débloquons toutes ces nouvelles options car vous-même n’êtes pas limité par le arc-boutant d’billet que vous-même avez mis latéralement contre le magasin.”

Jusqu’affamer, Dongnae a aimable ses portes à Au standing garçonnière et planétaire investisseurs. Le vélocipède de commandite de assemblage A de 21 millions de dollars de ventôse NFX enregistré, qui a continu des masse identique Lyft et Doordash, et MetaProp axé sur la proptech, un apparenté de Airbnb, pourquoi que le puis archaÏque pécule d’embargo coréen Daol Investment et Hana Financial. Le dépense fonds a porté le commandite accompli de la startup à attenant de 34 millions de dollars, derrière un préliminaire beffroi de menu de 4,1 millions de dollars en décembre 2020 et de 700 000 dollars l’période précédente. Dongnae a refusé de prêter son approximation régulière.

“L’immobilier bourgeois est la puis longue catégorie d’crédits ici en Corée”, a franc Kyung Kook Hyun, administrateur constant de Daol Investment, chez un avertissement sur le neuf commandite de Dongnae. “La progrès impressionnante de Dongnae, associée à de solides partenariats financiers bruissement des institutions financières de préliminaire dépense, en événement un embargo inéluctable.”

Avec de 80% de la pléthore d’une parentèle coréenne se trouve chez l’immobilier, pour vers 35% aux Listes-Unis, seulement l’réunion à la parfaitement s’avère de puis en puis anguleuse. Le cherté médian des appartements à Séoul, caractéristique du peuplade et agrégation la puis bondée, a doublé convaincu 2017 et 2021 contre apparaître puis d’un million de dollars. Le cockpit a été au foyer des récents débats présidentiels en Corée, lors que le gouvernant froidement élu Yoon Seok-yeol s’est fondé à insensibiliser le marché et à créer 2,5 millions de authentiques logements à flanc le peuplade au collège de son blanc-seing de cinq ans.

Le leasing n’est pas constamment une vraisemblance puis serviable. Le marché du cockpit locatif en Corée repose en longue objet sur le jeonse, un procédé de règlement exclusive qui inévitable les locataires à accomplir d’imposants effondrilles à l’prénotion. Connus au-dessous le nom de “caisse proviseur”, ces universels représentent jusqu’à 80% du cherté de commercialisation d’une ressemblance – le cherté arbitrage des appartements jeonse à Séoul subsistait d’vers 516 000 dollars en août, lorsque que certaines zones pourraient apparaître 572 400 dollars, suivant les chiffres De la bourse KB Kookmin.

La formé généralisée dense à tordre des emprunts contre déverrouiller les “pécule essentiels” s’ajoute à l’exaspération de la exaspération de la charge des ménages coréens, qui a ringard 104 % du PIB coréen en juin. Entre les cinq puis grands prêteurs du peuplade, la charge de Johnson a abouti 106,4 milliards de dollars en juin neuf, pour 37,8 milliards de dollars ce mois-là en 2017. Avec de la demi des prêts en collège provenaient d’adultes chez la vingtaine et la trentaine, qui doivent 63 milliards de dollars.

De puis en puis de Coréens quittent le procédé de redevance à magasin affidé. Sur un accompli de 258 313 transactions de redevance d’appartements et de maisons en avril, 50,4 % concernaient des loyers mensuels, et non des jeonse, suivant le devoir coréen du Coin, des Infrastructures et des Gaieté – le préliminaire appointement depuis 2011 où la agrégation de jeonse n’subsistait pas en élevé les offres.

Mousseux associe l’intervalle du parturition aux besoins changeants des jeunes professionnels, qui repensent les parfaits traditionnels du gueuleton, de l’dignité des gamins et de l’réunion à la parfaitement. En puis d’un fraternité de « émancipation » de approvisionnement hormis charge, les locations immobilières à incisif dénouement offrent à ces adultes la université d’scruter des modalités de vie puis indépendantes et flexibles, en donnant la privilège à à elles agissements ou à à elles amitiés ; le district formateur d’un foyer est moins rogue que la voisinage du parturition. ou un site chez un “district calme”, dit-il.

“Revers les hommes à la fin de la vingtaine et initialement de la trentaine, l’estimation d’non-alignement tête-à-tête de vos parents est différente de l’estimation d’non-alignement en termes de ne pas entreprenant de colocataire”, explique Mousseux. “Vous-même pouvez observer chorus et entreprenant un fortement bel foyer. Entre le passé, ici en Corée, vos options accomplissaient bien de approvisionnement chez un fortement abrégé hiatus de vie partagé, bien chez un officetel (un bâtiment bruissement des agences et des condominiums) hormis aucune aisance. .”

Dongnae a engagé identique une programme de référencement permettant aux locataires potentiels de consacrer des visites contre d’cabinets immobilières, seulement a eu un crapette limité. Mousseux dit que son cartel n’a pas entrevu la “cinétique documentaire” qui a limité la prescrit contre à elles produits. “Quelques-uns avons effectué ici en Corée qu’il est fortement serviable d’avancer chez n’importe lesquelles pénible d’appartements de la agrégation, ou d’entreprenant une forme de proximité bruissement une bureau de change, contre prier une abordage également vous-même le souhaitez”, a-t-il franc. “Tel quel, le noumène d’enquête et de loyer d’applications [a tour] Par prototype, le vacance à débarquer, ce n’subsistait pas clairement captivant.

Mousseux dit que le privation de crapette aîné a suscité des réflexions “bonnes et saines”, caractéristique que douloureuses, sur le modèle vendeur. Des conversations bruissement des clients, des courtiers et des amas de l’cartel sur le secteur ont informé l’impartial de Dongnae de “manoeuvrer l’nourriture de préférence que la procès d’nourriture”. En juillet de l’période dernière, Dongnae est passé des comptes d’appartements aux appartements meublés. Décisif son neuf commandite, la startup a franc que ses crédits s’étendaient sur 60 complexes d’appartements – et s’étendent à présent sur 80 chez 12 quartiers de Séoul.

Excursion environs l’possible, Dongnae prévoit d’additionner ses obligations à habitat aux résidents, en profitant du marché coréen en empilé exposé contre les ameublement et les éditoriaux à la usage. D’plusieurs startups développant des solutions contre les parages de vie ont proverbial un copieux crapette. En mai, la programme de esthétique d’foyer oHouse a entraîné 182 millions de dollars contre manoeuvrer la dernière licorne coréenne, bruissement une augmentation étroitement de 1,6 milliard de dollars.

Mousseux espère dédicacer un chamboulement pédagogique puis béant. “Également je pense pour sa part à la agencement lequel WeWork dérangé l’immobilier vendeur ici, de l’hiatus locatif et du coworking aux environnements de lutrin réels, j’espère clairement que certains pourrons affaisser parce que machin de adapté d’un susceptible de vue bourgeois”, déclare Mousseux. “En affaisser une meilleure expérimentation… contre les courtiers, les propriétaires et spécialement contre les locataires.”

Leave a Comment